CHSCT68 du 20 mars 2014 Équipements sportifs :

CHSCT = Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail

Présentation appuyée par un diaporama, par le SNEP-FSU du guide MEN.

Le Ministère de l’Education Nationale (MEN) a publié en juin 2012, sous l’impulsion du Directeur général de l’enseignement scolaire, Jean-Michel Blanquer, une plaquette intitulée «  l’accès aux équipements sportifs pour l’enseignement de l’EPS et pour l’ensemble des pratiques sportives scolaires » Editions Repères-CNDP-juin 2012. 
Et c’est une grande première !

Cette brochure « précise plus largement, la nature des équipements indispensables aux pratiques sportives scolaires. »

 

Rapide historique de la discipline EPS  (1981 intégration MEN, 1982/83 et 1986 lois de décentralisation et constructions d’équipements sportifs non obligatoires, opération mille piscines des années 1970, évolution des exigences portées par les programmes…)

Contextualisation et présentation des référentiels SNEP-FSU, sur les quels s’appuie nommément ce guide ministériel .

 

Dans cette brochure ministérielle le SNEP-FSU est mentionné au titre de documents de référence : page 13, « les différents ouvrages publiés par le SNEP-FSU » « définissent précisément « :

– les besoins en installations liés à l’enseignement de l’EPS

– les caractéristiques techniques pour chaque type d’installation sportive

-l’organisation optimale de l’espace de travail pour l’enseignement de l’EPS »

 

L’EPS ne se fait pas « hors-sol » : pourquoi n’aurait-elle pas des salles de classes adaptées à ses enseignements ? Les pratiquants du sport fédéral n’utilisent pas les installations sportives de la même façon que les professeurs d’EPS et leurs classes (mixité, simultanéité des groupes, nombre de personnes en mouvement ou pas, …) . Au moment où le Ministre V. Peillon veut mettre au cœur même de la refondation de l’école, l’acte pédagogique, nous savons qu’un de ses points aveugles, en EPS , à savoir la performance (au sens large de production) ne peut s’envisager sans installations adéquates (temps et qualité d’exposition aux savoirs, acquisitions, réussite).

 

Ce guide explicite le nombre d’unités de travail indispensables dans un EPLE pour l’EPS et l’AS en fonction du nombre d’élèves et du type d’EPLE.

 

Tableau essentiel ci-dessous page12, le « nombre et la nature des aires de travail selon la taille de l’établissement et le nombre d’enseignants du second degré » :

quelle que soit la taille de l’établissement un gymnase de type « E » + une autre salle « annexe »

  : voilà ce que devrait être la situation « normale ».

A la quelle se rajoutent des créneaux horaires  à d’autres équipements sportifs, ainsi que l’AS.

 

 

 

ETP

2 et 3 ETP
clg de 350 él.
Lycée de 500 él.

4 ETP
clg 500 él.
LP de 500 él.
Lycée 750 él.

5 ETP et plus
clg 600 él. et plus
LP 600 él.
Lycée 950 él. et +

installations couvertes

1 grand gymnase type E   (26,30m X 48,20m)

1 salle annexe : gym, danse, combat, muscu

1 salle annexe : gym, danse, combat, muscu

1 salle annexe polyvalente

 

 

1  gymnase type E

installations extérieures

25 à 30% du temps
1 plateau adapté aux conditions météo
-plusieurs terrains de HB et BB
-piste athlé, aires de sauts et lancers
1 terrain de sports collectifs (FB, rugby, baseball…)

accès piscine

pour environ 8% du temps en collège et 5 % en lycée

sites APPN

pour environ 5% du temps
Forêt pour CO
SAE
base nautique…

sport scolaire

A ces besoins s’ajoutent 15% supplémentaires pour l’AS

 

Sont distribuées pendant la réunion des exemplaires de :

« les grandes salles pour l’EPS »,

« les piscines pour l’EPS »,

« les salles spécialisées et semi spécialisées pour l’EPS » et

« les espaces d’athlétisme et de sports collectifs de grands terrains pour l’EPS » ainsi que

 « le guide chantier » du SNEP (recommandés eux aussi page 13 du document ministériel en tant que « publications complètes en matière de standard d’équipement mais aussi sur l’organisation optimale de l’espace de travail pour l’EPS ») .

Ces 3 plaquettes, le « guide MEN », « les grandes salles pour l’EPS » (et ses mises à jour) et « le guide chantier » sont téléchargeables in extenso, gratuitement, sur le site du SNEP-FSU : http://www.snepfsu.net/equipe/referentiel.php

  Elles se complètent, ont un effet pré-programme au sens où l’entendent la maîtrise d’œuvre et les maîtres d’ouvrage, tant au niveau local que plus élevé : les décideurs et les techniciens et architectes gagnent du temps et de l’argent. Et le denier du contribuable est optimisé….Et nos élèves sont d’autant mieux !

 Cette une avancée considérable pour la discipline, à savoir que l’EPS se pratique et s’enseigne dans des salles de classes ad hoc, celles du 21ème siècle.

Un point important est fait sur les conditions de travail spécifiques à ces enseignants et pour sensibiliser les membres de droit et élus du CHSCT pour leurs prochaines visites en EPLE.

En effet, 1 enseignant d’EPS sur 2 a des ennuis de santé directement liés à l’exercice du métier (Enquête nationale 2009 DEPP-MGEN sur 900 professeurs EPS ), et ce avant l‘âge de 35 ans.

 

Et les rapporteurs de « s’interroger sur les solutions à apporter à ces risques spécifiques ».