TZR toujours malmenés mais combatifs !!

 1)       Frais de déplacement pour les TZR affectés à l’année : l’acharnement du SNEP Strasbourg récompensé !

Fin novembre 2013, alerté par un collègue TZR EPS, le SNEP fut le premier à réagir à la dérèglementation mis en place par l’administration de l’académie de Strasbourg pour le paiement des frais de déplacement des TZR affectés à l’année. Ces derniers étaient largement amputés de leur dû.  Pendant deux  mois et demi, nous avons été très vigilants en suivant de près l’évolution de ce problème. Nous avons  interpellé à chaque réunion les gestionnaires du rectorat sur ce sujet et avons exigé des réponses, nous avons  écrit une lettre commune avec d’autres syndicats de la FSU : le  SNES et le SNUEP.  C’est grâce à cet acharnement que l’administration est revenue à une situation réglementaire, respectant les textes officiels. A partir de mi-février 2014, les collègues ont pu être  rétroactivement remboursés des frais de déplacement effectués depuis le début de l’année scolaire. Cette lutte même si elle n’a servi qu’à faire respecter par l’administration un texte réglementaire, montre la force du collectif et l’importance d’être organisé syndicalement pour faire respecter nos droits.

 

Sur le dossier « indemnité des TZR », le SNEP continue de défendre l’idée d’une procédure unique, automatique et simplifiée de déclaration de frais afin que les collègues TZR puissent sereinement se consacrer à leur mission d’enseignement.

Le SNEP Strasbourg attend toujours et réclame la tenue d’un groupe de travail au rectorat pour discuter du contenu de la circulaire académique spécifique aux TZR. Nous avions demandé la rédaction d’une telle circulaire afin de spécifier et clarifier les droits des TZR,  nous avions obtenu une réponse positive mais pour l’instant, rien ne bouge de la part de l’administration. Lors du dernier congrès national du SNEP, il a été décidé de créer une commission en charge de toute la problématique des TZR EPS. Les dysfonctionnements et le malaise ressenti par les collègues remplaçants  sont malheureusement relevés dans toute la France.

2)       Retour sur le stage syndical TZR du 19 décembre 2013 :

C’était une première à Strasbourg : un stage syndical spécifique aux TZR a été organisé à Sélestat en décembre. Didier Blanchard, responsable du secteur TZR au sein du SNEP National était présent pour animer le stage le matin et les Maillot ont pris le relais l’après-midi.  Nous étions 25 TZR de l’académie (un tiers du total des TZR EPS), ce qui est satisfaisant pour une première fois et démontre l’intérêt pour ce stage. Les objectifs étaient de faire connaître les droits et les devoirs des TZR et de construire une posture commune de défense de la fonction de TZR face à l’administration. Nous avons été marqués par les ressentis négatifs des collègues présents par rapport à leur fonction de remplaçant : démotivation, amertume, sentiment d’être des bouche trous, corvéables à merci, sans perspective de mutations, etc ; mais aussi par le manque de connaissance  de leurs droits. Nous avons donc essayé de soutenir les collègues présents en leur apportant des réponses, des outils de compréhension et de défense de leur fonction. Nous essayerons d’organiser ce stage à nos yeux primordial tous les ans. Nous vous invitons à y participer et à le faire connaître.

Petit medley des bilans  des collègues présents : « Stage constructif, beaucoup de choses que j’ignorais dans la mission de TZR » ; « Merci pour toutes ces infos que personne ne nous dit alors heureusement que vous êtes là pour nous informer » ; « Mes peurs sur ce statut ne sont tout de mêmes pas parties au vu des témoignages des collègues mais au moins je saurais réagir face à certaines situations » ; « J’y vois plus clair sur le statut de TZR, les problèmes qu’il nous faut ensemble surmonter et résoudre et l’intérêt de l’engagement syndical pour améliorer progressivement les choses. Merci à l’ensemble de votre équipe ! »

A notre tour de vous remercier pour toutes les remarques positives et les encouragements que vous nous avez envoyés suite aux actions entreprises cet hiver. Cela nous a fait du bien et nous pousse à aller encore plus loin dans la défense des TZR !

Isabelle et Benjamin Maillot.