Equipements sportifs : le SNEP FSU reçu par le Conseil Départemental du Haut-Rhin

Le SNEP FSU 68 reçu pendant près de 2h au conseil départemental pour faire avancer la question des installations sportives !

Le SNEP FSU 68 a été reçu pendant près de 2h le mardi 5 décembre pour échanger sur la question des installations sportives.

Nos interlocuteurs étaient Bernadette GROFF, Vice-présidente du Conseil départemental, Pierre VOGT Conseiller départemental, Président de la commission Éducation et Jeunesse, Monsieur PRIOUL-BERNARD, Directeur de l’Éducation, de la Culture et des Sports  et de Madame FUNEL, Directrice adjointe en charge de l’éducation, de la jeunesse et des sports.

Le SNEP-FSU s’est notamment appuyé sur les référentiels du SNEP et a mis en avant ses revendications. Nous en avons remis certains à nos interlocuteurs.

Nous sommes également intervenus sur des points précis comme la construction du futur gymnase de Saint-Amarin ou la restructuration du collège Villon de Mulhouse et la vétusté du gymnase Euroneff

Ce que demande le SNEP FSU 68

nos revendications étaient les suivantes:

  • Que le CD 68 réalise un audit de tous les collèges et lycées du Haut-Rhin en se basant sur le Guide ministériel de 2012 , afin de voir précisément quels établissements sont satifsaisants et où sont les manques.
  • L’élaboration sur la base de cet audit d’un « livre blanc » et d’un plan pluriannuel de constructions / rénovations de gymnases et installations sportives
  • La consultation SYSTEMATIQUE des équipes EPS et/ou du SNEP FSU avant tout projet
  • L’élaboraation d’un cahier des charges départemental
  • La mise en place d’une commission tri-partite sur la problématique des installations sportives

Le CD68 nous a semblé ouvert mais...

Si la discussion était plutôt cordiale et nous a permis de passer en revue de nombreuses thématiques liées aux installations sportives, nous n’avons pour l’instant pas eu beaucoup de réelles avancées sur ce dossier.

En effet, s’appuyant sur un manque de moyens et sur la future fusion des deux départements en une seule collectivité unique d’Alsace, les représentants du CD68 ont rejeté d’emblée l’idée d’un livre blanc, d’un audit et d’un plan pluriannuel.

Ils ont néanmoins compris l’intérêt de la démarche et la difficulté d’avoir des interlocuteurs multiples  :le CD68 ne possède que 7 gymnases dans le Haut-Rhin, les autres appartiennent aux communes et aux groupements de communes. Bernadette Groff et Pierre Vogt ont adhéré à l’idée d’une concertation avec les équipes EPS et ont proposé de faciliter celle-ci lorsque c’est nécessaire.

Ils ont également promis d’associer le SNEP FSU aux travaux du futur gymnase de Saint-Amarin. Des paroles aux actes, le SNEP FSU n’attend qu’une chose : la date de la première rencontre avec la communauté de communes de Saint-Amarin.