Non il n’y a pas d’obligation à annuler nos leçons de natation !

Une fois de plus, de nouvelles  RECOMMANDATIONS nous sont parvenues  dans l’urgence ce WE (samedi) de la part de nos IPR. Les équipes se retrouvent sommées de tout réorganiser sur leur temps personnel. 

Le SNEP-FSU Strasbourg rappelle que le niveau 2 du protocole (jaune) est toujours celui en vigueur dans les collèges et Lycées de l’académie.
L’inspection EPS sur-interprète les consignes nationales en pressant les enseignants et les chefs d établissement de (suspendre?) d’annuler leurs leçons de natation dès le 10 janvier, tout en reconnaissant implicitement qu’il n’y a pas d’obligation. Pour le SNEP-FSU, il ne s’agit donc que de recommandations qui ne s’imposent pas à nous, et non pas de contraintes.
Le 6 janvier, lors de la réunion sanitaire avec le ministre Blanquer, Le SNEP FSU a soutenu qu’il n’y a aucune raison que des recommandations supplémentaires au protocole 2 pour l’EPS soient introduites. Le cadre général sanitaire que le ministère a défini en début d’année indique déjà  les particularités pour l’EPS. Aucune étude ne vient étayer ces recommandations supplémentaires pour l’EPS. 
Alors que cette crise vient renforcer l’idée que  la pratique physique est une nécessité, ces préconisations en pleine période hivernale mettent certains établissements en très grande difficulté pour assurer l’enseignement de l’EPS et discréditent une nouvelle fois notre discipline. 
A ce jour c’est bien le niveau 2 qui est applicable dans le second degré.
JM. Blanquer a répondu :« qu’effectivement ce n’était à ce stade que des recommandations et qu’il fallait rester fidèle à ce qui était explicite dans le protocole »
Le SNEP-FSU Strasbourg exige une visio-conférence urgente le lundi 10 janvier avec l’inspection EPS.